DNSAP 2019

Exposition de diplôme à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, Atelier François Boisrond, Juin 2019


Texte de Camille Paulhan pour le catalogue des diplomés 2019 des Beaux-Arts de Paris

Les modèles de Maxime Biou ne prétendent pas dormir, en tout cas pas d’un sommeil réparateur : au contraire, leurs songes – leurs cauchemars, leurs inquiétudes ? – affleurent à la surface de la peinture. Et même quand ils sont éveillés, leur esprit est ailleurs. Pas question pour eux de croiser nos yeux, de se laisser docilement capturer le visage : ils destinent plutôt leur regard à un hors-champ dont on ne saura rien. Les cadrages du peintre sont serrés, les fonds le plus souvent apparaissent unis ; chez lui, surtout pas de marqueurs spatio-temporels qui viendraient placer hommes, femmes ou chiens posant pour lui dans une modernité trop brutale ou une narration bavarde.

C’est une peinture qui se regarde sur la pointe des pieds, comme pour respecter le silence qui en émane, les auréoles lumineuses qui encadrent les visages, la solitude introspective des corps, même lorsque plusieurs se croisent sur une même toile. Maxime Biou parle de ses œuvres avec humilité, elles qui lui prennent beaucoup de temps : il faut, explique-t-il, laisser décanter avant d’y revenir, avec toujours plus d’énergie. Quant aux peintures des maîtres (Corot, Rembrandt, Hals, Goya…), qu’il a observées minutieusement, au musée d’Orsay, au Louvre ou au Prado, lui les voit tels des objets sacrés, à la puissance telle qu’on en oublie leur contemporanéité. En ce sens, son travail pourrait bien avoir hérité de cette quête aussi ambitieuse qu’ascétique : dépasser le temps pour arriver à une justesse de l’acte pictural.

2020, Catalogue diplômés 2019 des Beaux-Arts de Paris, Editions Beaux-Arts de Paris Ministère de la Culture


Béatrice & Ludovic, 2017, Huile sur toile, 35 x 27 et 41 x 33 cm

2019, Huile sur toile, 130 x 162 cm

2019, Huile sur toile, 130 x 130 cm

2019, huile sur toile, 76 x 92 cm

2019, Huile sur toile, 46 x 38 cm

2016, Huile sur toile, 33 x 41 cm

Nicolas, 2017, Huile sur toile, 152 x 119 cm

2015, Huile sur toile, 81 x 65 cm